« La personnalité commence là où finit la comparaison. »

SandrineGM, studio graphique print et digital à côté de Saint Malo

J’ai vraiment beaucoup de chance.
Mon travail est une vraie passion.

Je l’exerce dans un espace de 15 m2. C’est la surface de mon «petit» studio graphique.

Petit mais cosy, avec une grande fenêtre ouverte sur le monde.

Je ne suis probablement pas très éloignée de l’image que vous vous faites d’une graphiste : stylet en main, lunettes sur le nez, baskets délacées aux pieds, les yeux rivés sur l’écran XXL d’une célèbre marque d’ordinateurs dont le symbole est une pomme légendaire.

Mais qui dit petit espace, ne veut pas dire esprit étroit ou étriqué.

Au contraire, dans mon métier, il faut avoir les idées larges, l’esprit ouvert sur de nouveaux horizons créatifs, le cerveau en perpétuelle ébullition pour rebondir sur les dernières tendances et à la fois s’en extraire.

Je contacte Sandrine

Karl l’avait bien compris.

Quand il m’arrivait de le croiser au sein de la maison Chanel, à l’occasion de la présentation d’une campagne publicitaire internationale, Kaiser Karl, nous le rappelait souvent :

« Mesdames, la personnalité commence là où finit la comparaison » disait-il.

J’ai longtemps travaillé pour un studio de création parisien qui rassemblait parmi ses clients de prestigieuses marques de haute couture, de parfum et de cosmétiques.

Ces 20 ans de collaboration avec l’équipe de directeurs artistiques de renom, ont radicalement transformé ma vision du métier.

J’ai le souci exacerbé du détail.
Je revendique ma liberté et mon indépendance d’esprit.

Karl se plaisait aussi à dire que « Travailler, c’est faire un boulot qu’on n’aime pas. Dès l’instant que vous aimez votre boulot, ce n’est plus du travail. »

Aujourd’hui, je me reconnais particulièrement dans cette formule. C’est presque devenu un mantra.

De l’École Nationale des Arts Décoratifs, l’ESAG Penninghen, il est loin le temps où j’arpentais les rues, les ateliers et les musées de Paris avec mon carton à dessin sous le bras.

Aujourd’hui, ma passion pour la création et la conception graphique, c’est loin de la capitale que je la vis pleinement.

J’ai quitté l’effervescence parisienne dans laquelle je ne me reconnaissais plus, pour m’installer avec mari et enfants au vert, entre terre et mer près de Saint-Malo.

Désormais, ma créativité et mon expérience, je la dédie aux petites et moyennes entreprises qui veulent jouer dans la cour des grandes.

Travailler avec Sandrine

SandrineGM, graphiste print et web à côté de Saint-Malo